LE FAUX BINCHOTAN

Face aux nombreux "faux Binchotan" qui circulent actuellement sur Internet ainsi que dans certains magasins (même bio), je tenais à faire un petit mémo à l'usage des consommateurs qui pourraient se sentir décontenancés face à tous ces produits qui ressemblent à du Binchotan, mais qui n'en sont pas.

En effet, le mot "binchotan" désigne un bâton de charbon actif traditionnel japonais fabriqué à partir du chêne vert Ubamegashi. De ce fait, seuls les produits fabriqués au Japon peuvent porter le nom de Binchotan.

 

Il existe 3 régions qui produisent majoritairement du binchotan au Japon  :

- le Tosa binchotan, de la préfecture de Koshi

- le Hyuga binchotan, de la préfecture de Miyazaki

- le Kishu Binchotan, de la préfecture de Wakayama

Beaucoup de vendeurs peu scrupuleux se servent de la réputation du véritable Binchotan japonais pour vendre des produits qui n'ont rien de japonais, puisqu'il sont en réalité fabriqués en Chine, au Laos, en Indonésie ou en Thaïlande !

 

Parmis les binchotan japonais, le Binchotan de Kishu est le charbon le plus réputé et le plus cher du monde. C'est ce fabuleux charbon que je commercialise : il est le charbon qui possède la plus haute qualité au monde, avec un taux de carbone allant jusqu'à 96 %, ce qui le rend plus proche du diamant que du charbon. Malgré sa très grande qualité, il reste extrêmement économique comparé aux autres systèmes de purification de l'eau. En effet, purifier votre eau avec un véritable Binchotan de Kishu ne vous coûtera pas plus de quelques euros par mois.

 

C'est un produit d'exception, comme l'indique cet article : 

 

 

 

 

 

 

Afin d'empêcher l'utilisation frauduleuse de son nom et de sa renommée, le Binchotan de Kishu est le seul Binchotan japonais qui est protégé par un dépôt de marque :

De ce fait, le Binchotan de Kishu doit obligatoirement être commercialisé avec son certificat d'authenticité. Il se présente sous la forme d'une vignette jaune à bordure blanche, qui doit être impérativement collée sur le produitCette vignette est un document officiel délivré par les autorités japonaises pour attester de l'authenticité du binchotan de Kishu.  

 

La vignette permet par ailleurs au Binchotan de Kishu de voyager par avion, puisque le transport aérien des charbons est normalement interdit au Japon. Seul le Binchotan de Kishu fait exception en raison de sa non inflammabilité (voir ici) .  La vignette jaune est donc à ce jour la seule façon d'authentifier un véritable Binchotan de Kishu.

 

Méfiez-vous des vendeurs qui ne justifient pas de la provenance réelle de leurs produits. Dire que le binchotan est japonais c'est bien ... mais en l'absence de preuve ça ne veut absolument rien dire ! 

 

Méfiez-vous aussi des vendeurs qui fournissent des reproductions de vignette pour attester de l'authenticité de leurs produits au lieu de vous fournir une vignette original collée sur le produit.

 

La vignette est un certificat d'authenticité officiel délivré par une autorité japonaise : à ce titre, toute reproduction ou photocopie de vignette sur un binchotan n'aurait aucune valeur légale ! Iriez-vous acheter un sac à main ou une montre de luxe avec un certificat d'authenticité photocopié au lieu d'un certificat original ?? La réponse est NON, et il en va de même pour le Binchotan de Kishu.

Un certificat photocopié ne permet aucunement d'authentifier un binchotan de Kishu. Rien ne vous prouvera que le binchotan que vous avez acheté est authentique s'il ne possède pas son propre certificat d'authenticité.

 

Même si le vendeur vous montre des photos d'un carton de Binchotan, rien ne vous prouvera que le Binchotan que vous achetez est bien issu de ce carton !  Le vendeur pourrait très bien vous vendre un produit fabriqué dans un autre pays, et vous n'aurez aucun moyen de déterminer la provenance réelle du produit.

Par ailleurs, sachez que reproduire une fausse vignette jaune sur un binchotan constitue une falsification de document officiel. La fabrication ou l'utilisation de faux documents sont considérés comme un délit. Elles sont punies de 3 ans de prison et 45 000 € d'amende (voir ici).


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Malgré ce dépôt de marque, de nombreux pays tentent de s'approprier la renommée du Binchotan japonais et du Binchotan japonais de Kishu pour vendre des produits de qualité inférieure, qui sont la plupart du temps fabriqués dans d'autres pays d'Asie.

 

En effet, le Binchotan japonais est un produit de haute qualité dont les normes de production sont très strictes. Le processus est complètement artisanal et il est réalisé entièrement à la main.  Son mode de fabrication est très long et son rendement est très faible, ce qui explique sa rareté ... et donc son prix. 

 

Le Binchotan est un charbon actif de qualité supérieure fabriqué au Japon et dont la matière première principale est le chêne Ubamegashi : un bois traditionnel qui pousse uniquement dans le sud du Japon.

Les charbons produits dans d'autres pays d'Asie sont généralement fabriqués à partir d'un bois moins dense et moins cher, ce qui explique que certains charbons flottent. Le véritable Binchotan japonais ne flotte pas, sauf s'il est défectueux.

 

Le Binchotan japonais est un charbon actif de qualité supérieure. Il est activé uniquement à la vapeur d'eau, sans aucun ajout de solvants chimiques, ce qui n'est pas toujours le cas des charbons actifs produits dans d'autres pays d'Asie. Son taux de carbone doit être de 90 % minimum, comme l'indique ce document édité par l'association japonaise du charbon : 

Il conviendra donc de rester vigilant quand à la provenance réelle des "binchotans" que vous trouverez sur le marché.

 

Certains produits, qui sont pour la plupart mis en vente à la sauvette sur des sites de vente comme Amazon, Ebay, Etsy ... sont potentiellement dangereux (voir ici). On retrouve notamment des charbons de barbecue qui sont vendus pour des charbons destinés à la purification de l'eau. On trouve également des charbons de narguillé ou des charbons de chauffage qui sont présentés comme étant de véritables binchotans destinés à la purification de l'eau ! Ces produits sont dangereux pour votre santé.

 

On trouve aussi des charbons actifs chinois, indonésien ou laotien qui sont vendus pour du "véritable Binchotan japonais" (y compris en magasin bio), alors que leur composition et leur processus de fabrication sont bien différents et n'ont rien à voir avec le procédé traditionnel japonais, qui est 100 % naturel et respectueux de l'environnement.

En effet, acheter un véritable Binchotan japonais, c'est aussi faire un geste pour la planète ! Le Binchotan japonais est un produit artisanal et fabriqué à la main en très faible quantité. Il est issu de forêts sauvages qui sont éco-gérées par les artisans charbonniers depuis le 16ième siècle. Ces derniers assurent une rotation des parcelles et peuvent attendre plus de 15 ans avant de prélever certaines branches, le temps qu'elles repoussent ! Ce ne sont pas des arbres cultivés artificiellement, qui poussent à l'aide d'engrais et de pesticides comme dans d'autres pays d'Asie. Par ailleurs, le véritable Binchotan japonais est fabriqué sans aucune déforestation ! Seules les branches fines sont élaguées, ce qui n'est pas toujours le cas avec les charbons actifs issus d'autres pays, qui sont produits en masse et inondent le marché. 

Malheureusement, de nombreux vendeurs peu scrupuleux tentent de s'approprier les qualités du Binchotan japonais et n'hésitent pas à faire passer n'importe quel charbon asiatique pour un Binchotan japonais. Gardez donc en tête qu'un véritable Binchotan ne peut pas être fabriqué en dehors du Japon

 

D'après la loi, cette pratique relève de la tromperie et elle est considérée comme un délit ( voir ici ). La tromperie porte sur un des éléments énumérés à l’article L. 441-1 du Code de la consommation :

"Il est interdit pour toute personne de tromper le contractant, par quelque moyen ou procédé que ce soit, même par l'intermédiaire d'un tiers :

  • soit sur la nature, l'espèce, l'origine géographique, la composition ou la teneur en principes utiles de toutes marchandises ;

  • soit sur la quantité des choses livrées ou sur leur identité par la livraison d'une marchandise autre que la chose déterminée qui a fait l'objet du contrat ;

  • soit sur l'aptitude à l'emploi, les risques inhérents à l'utilisation du produit, les contrôles effectués, les modes d'emploi ou les précautions à prendre"

De même, certains vendeurs peu scrupuleux ne craignent pas d'affirmer que "le Japon a été contaminé par des radiations suite à l'incident nucléaire de Fukushima", et se servent de cet argument pour vendre de faux "binchotan", qui sont en réalité fabriqués au Laos, en Chine ou en Indonésie !

 

Ces affirmations sont purement calomnieuses et infondées. Les zones de production du Binchotan au Japon n'ont jamais été contaminées, comme l'indiquent les relevés réalisés par les autorités japonaises de ces 10 dernières années ( voir ici ). Nos binchotan sont également testés indemne pour la radioactivité, ainsi que le confirme notre test indépendant qui est consultable librement ( voir ici ). Il est à noter également qu'un taux de radioactivité zéro n'existe pas en raison de la radioactivité naturelle. Ainsi, les taux de radioactivité relevés dans le Sud du Japon sont parfaitement équivalent à ceux que l'on retrouve en France ! ( voir ici )

Voici donc un petit "mémo" qui vous aidera à distinguer le vrai binchotan japonais du faux :

❌ Un Binchotan fabriqué en dehors du Japon ne peut pas être un binchotan

❌Le Binchotan japonais est indemne de toute radioactivité

❌ le charbon de bambou n'est jamais un Binchotan, puisque le mot "Binchotan" désigne le charbon actif traditionnel japonais fabriqué à partir du chêne Ubamegashi.

❌ le Binchotan bio n'existe pas, même si beaucoup de vendeurs utilisent à tort le terme "bio" pour promouvoir leurs produits. Présenter un produit comme étant issu de l'agriculture biologique, sans toutefois en détenir l'autorisation ou le label est une pratique commerciale trompeuse. Selon la loi, cette pratique est assimilée à un délit. Elle est punie de 2 ans d'emprisonnement de 300 000 € d'amende. ( voir ici ). 

❌ tous les binchotan Japonais ne peuvent pas purifier l'eau ! Il y'a des Binchotan qui servent uniquement au barbecue, à la cuisson du riz, à la régulation de l'humidité, à la purification de l'air .... Si la matière première utilisée reste la même, la méthode et le temps de cuisson seront différents selon les utilisations. Certains binchotan n'ont donc pas les propriétés nécessaires pour purifier convenablement l'eau du robinet. Visuellement, rien ne permet de faire la différence entre un Binchotan de barbecue ou un Binchotan destiné à la purification de l'eau, d'où la nécessité d'acheter un binchotan de qualité.

❌ Même s'il se fait appeler "charbon blanc", le binchotan destiné à la purification de l'eau n'est jamais blanc. Il est simplement noir / argenté. Lorsqu'il est coupé en deux, sa tranche présente un aspect métallique très brillant, gage de sa pureté et de sa qualité. En raison de son fort taux de carbone, le Binchotan produit un son très métallique (voir dans la vidéo de la page d'accueil).

❌ Le Binchotan Japonais de Kishu est une marque déposée au Japon. A ce titre, le véritable binchotan de Kishu est vendu avec une pastille d'authenticité. Cette pastille garantie que le Binchotan est bien produit dans la région de Wakayama au Japon (le berceau du Binchotan). C'est donc à la fois un gage de provenance et de qualité. Pour obtenir la vignette, le charbon passe devant une commission d'évaluation. Seuls les charbons les plus purs peuvent la recevoir (90 % de pureté). C'est le seul charbon qui peut voyager par avion, étant donné qu'il n'est pas classé comme combustible.

❌ le Binchotan Japonais destiné à la purification de l'eau ne flotte jamais.

L'Ubamegashi est un arbre très dense et fibreux qui a la propriété de couler. En raison de son fort taux de carbone, le binchotan destiné à la purification de l'eau est très lourd et coule instantanément.

Avant d'acheter un Binchotan de Kishu, pensez toujours à vérifier :

  • la provenance réelle du produit : elle doit être indiqué sur l'emballage ou sur le site internet. Attention, beaucoup de vendeurs vous diront que le Binchotan est Japonais, mais ce n'est pas pour autant qu'il est produit au Japon. Il faut bien distinguer les appelations commerciales de la provenance réelle. Cela doit vraiment être écrit sur l'étiquette et vous devrez vraiment décrypter cette étiquette pour retrouver la provenance.

ET

  • La présence d'une étiquette circulaire jaune authentique collée sur chaque produit (pour le binchotan de Kishu uniquement) : cette étiquette vous garantie un Binchotan produit artisanalement dans la région de Kishu selon le processus ancestral Japonais. Elle est délivrée après une inspection minutieuse, et garantie à la fois la provenance du produit ainsi que sa qualité. En effet, elle n'est délivrée qu'aux Binchotan dont le taux de carbone est supérieur à 90 %. Attention : les produits livrés par bateau ne peuvent pas bénéficier de cette vignette jaune. Vous n'aurez donc aucun moyen de vérifier si le produit est authentique ou pas. 

 

La reproduction d'une vignette jaune n'a aucune valeur légale, puisque cette vignette est un document officiel délivré par une autorité japonaise. Toute copie de l'étiquette d'origine constitue une contrefaçon d'un document officiel : aucune copie n'est autorisée.

J'espère que cet article vous permettra d'y voir plus clair.

A bientôt,

Paméla

Le Vrai Binchotan

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Traduction de la vignette                                                                             Binchotan vendus au Japon avec leur propre vignette

binchotan japonais de kishu filtre à eau naturel écologique pour l'eau du robinet perles céramiques EM revendeur vrac charbon de bambou takesumi

binchotan véritable binchotan japonais kishu charbon de kishu binchotan japonais  purificateur d'eau du robinet purifier l'eau charbon actif binchotan HIROTO

©2018 by LE VRAI BINCHOTAN

Copie et reproduction interdite

Chaque texte et images de ce site est protégé par des droits d'auteur.

Le fait de les utiliser sans le consentement de l'auteur fera l'objet d'un dépôt de plainte systématique.